partager

commentaires

Vos option de reconstruction mammaire :

Le lambeau grand dorsal (lambeau latissimus dorsi)

Si vous avez reçu des traitements de radiothérapie sur votre thorax, votre peau risque de ne pas guérir ou de ne pas pouvoir s’étirer aussi bien qu’elle le pouvait auparavant. L’interposition de tissus sains agissant comme un coussin entre l’implant et la peau endommagée peut rendre la mise en place d’un implant plus sécuritaire. De la peau, de la graisse et du muscle sains peuvent être pris dans votre dos et être transposés à l’avant pour former ce coussin (Figure 3). Ceci peut également contribuer à diminuer la formation de cicatrice autour de l’implant. De plus, si les tissus sains sont de volume adéquat, un implant n’est parfois pas nécessaire pour former le nouveau sein.

  • Durée chirurgicale : 2-3 heures par sein
  • Hospitalisation : 1-3 nuits
  • Soins à domicile : Soins de drains et changements de pansements
  • Temps de récupération :
    • Expanseur 3-4 semaines
    • Lambeau 4-8 semaines avant retour aux activités régulières

Les tissus du dos peuvent être utilisés lorsque :

Les tissus du dos peuvent être utilisés lorsque :

  • De la radiothérapie a été administrée au niveau de la peau et des muscles du thorax (tissus de la paroi thoracique)
  • Les tissus de la paroi thoracique ne sont pas en bonne condition
  • La peau, la graisse et les muscles de l’abdomen ou du fessier ne sont pas en quantité suffisante pour pouvoir être utilisés

Les tissus du dos ne peuvent pas être utilisés lorsque :

  • Les muscles au niveau du dos ou de l’aisselle ont été endommagés lors d’une chirurgie antérieure
  • Les vaisseaux sanguins du dos ou de l’aisselle ont été endommagés lors d’une chirurgie antérieure

Avantages :

  • Couverture de l’implant par des tissus sains
  • Diminution des risques de cicatrice autour de l’implant dans la pochette (contracture capsulaire)

Inconvénients :

  • Combine les risques associés à la chirurgie avec implant et ceux de la chirurgie avec propres tissus (tissus autologues)
  • Différences visibles entre les deux seins (asymétrie)
  • Cicatrice additionnelle au niveau du dos
  • Faiblesse pouvant être ressentie au niveau de l’épaule
  • Légère faiblesse dans certaines activités tels l’aviron ou l’escalade
  • Faiblesse pouvant être ressentie lors d’utilisation de béquilles

Complications possibles

Complication Traitement

Accumulation de liquide dans un espace (sérome)

Ceci se produit souvent au niveau du dos à l’endroit où le muscle a été prélevé (site donneur). Le liquide s’accumule dans l’espace créé par le prélèvement du muscle. Un drain est mis en place pour drainer ce liquide et restera en place pour plusieurs jours ou même semaines suivant la chirurgie.

Lambeau ne survit pas (nécrose du lambeau)

Une portion, ou la totalité du muscle et de la peau peuvent ne pas survivre. Les tissus morts devront être retirés. Ceci peut être fait en clinique ou en salle d’opération. La plaie ouverte peut nécessiter des soins de plaie pour une longue période de temps.

Infection

Vous aurez besoin d’antibiotiques et d’une chirurgie. Votre chirurgien retirera probablement votre implant.

Saignement ou hématome

Des suppléments de fer sont requis chez la plupart des patients. Des transfusions sanguines seront nécessaires si beaucoup de sang est perdu. Une chirurgie est requise pour drainer un hématome.

Embolie pulmonaire (EP), thrombose veineuse profonde (TVP)

Des caillots de sang peuvent se former dans les jambes et dans les poumons. Pour les chirurgies de longue durée, des médicaments pour prévenir les caillots sont administrés après la chirurgie. Une médication à long terme contre les caillots est nécessaire si cette complication se produit.

Problèmes avec la pochette (contracture capsulaire)

Chirurgie pour modifier la cicatrice. Peut nécessiter un changement d’implant.

Déplacement de l’implant (malposition)

Chirurgie pour replacer l’implant.

Fuite de l’implant ou rupture

Chirurgie pour retirer et remplacer l’implant.

Apparition de l’implant à travers la peau (exposition de l’implant)

Chirurgie pour retirer l’implant.

Mouvement du muscle (latissimus dorsi)

Chirurgie pour sectionner le nerf.

Différences entre les deux seins (asymétrie)

Il y aura des différences entre les formes et les volumes des seins. Il est presque impossible d’obtenir une symétrie de forme et de volume parfaite. Une chirurgie additionnelle pour obtenir une meilleure symétrie peut être requise.

Cicatrices

Les cicatrices sont présentes. Certaines cicatrices peuvent devenir surélevées, rouges et très prurigineuses. Une chirurgie est parfois nécessaire pour traiter cette complication.

Foire aux questions

  1. Comment longue sera ma cicatrice?

    10-20cm. Elle sera un peu plus basse que votre omoplate.

  2. Est-ce que le bras du côté de la chirurgie sera plus faible?

    Les patientes avec un niveau d’activités dans la moyenne ne se plaignent généralement pas de faiblesse. Cependant, durant des activités plus ardues telles l’escalade, la natation ou l’aviron, certaines patientes peuvent ressentir une différence.

Considérations Spéciales : Chirurgie du sein controlatéral pour obtenir la symétrie

L’objectif principal en reconstruction mammaire est de réussir à créer un sein qui a une belle apparence et qui s’agence bien avec le sein controlatéral. Il est très difficile d’obtenir une symétrie parfaite, mais tous les efforts sont mis pour obtenir deux seins les plus semblables possible. Une chirurgie pour modifier la forme et le volume du sein controlatéral est souvent effectuée pour améliorer la ressemblance avec le sein nouvellement reconstruit. Ce type de chirurgie peut aussi être utilisé chez les femmes ayant subi une résection partielle de leur sein (tumorectomie, mastectomie partielle) pour améliorer la forme du sein avec déficit partiel.

Redrapage du sein controlatéral pour obtenir la symétrie avec la reconstruction (mastopexie du sein controlatéral)

L’aréole et le mamelon ainsi que les tissus mammaires du sein non atteint sont remontés plus haut sur le sein afin de ressembler au sein reconstruit. Ceci implique une certaine résection de peau. L’effet final obtenu est celui d’un sein plus haut et plus ferme. La graisse et le tissu mammaires sont tous préservés, permettant de limiter un changement au niveau du volume.

Réduction mammaire du sein controlatéral pour obtenir la symétrie avec la reconstruction

À l’aide des mêmes incisions que pour la mastopexie, la peau, la graisse et les tissus mammaires sont partiellement retirés afin d’obtenir un sein de même volume que le sein reconstruit ou du volume souhaité par la patiente.

Augmentation mammaire du sein controlatéral avec implant pour obtenir la symétrie avec la reconstruction

Chez les femmes avec seins de petits volumes, la mise en place d’un implant au niveau du sein non atteint peut aider à obtenir une meilleure symétrie. Ceci peut être fait au même moment que la reconstruction ou à une date ultérieure. Ceci ne devrait pas nuire au suivi ni au traitement du cancer.

 

Considérations Spéciales : Reconstruction de l’aréole et du mamelon

L’aréole et le mamelon sont reconstruits à la dernière étape de la reconstruction mammaire. Ceci peut être fait lorsque la forme du sein est finale et que la patiente en est satisfaite. Ceci est généralement effectué de 6 mois à 1 an suivant la reconstruction du sein.

Cette étape est généralement divisée en deux sous-étapes :

  1. Création de la forme du mamelon (monticule)
  2. Ajout de pigmentation

Chez les femmes qui ne désirent pas de chirurgie additionnelle, un simple tatouage pour la coloration de l’aréole avec pigmentation pour le mamelon est une option.

Dans certains cas, au moment de la mastectomie, l’aréole et le mamelon peuvent être conservés. Ceci doit être discuté avec le chirurgien général en charge du traitement du cancer du sein.

Reconstruction du mamelon (monticule)

Plusieurs techniques peuvent être utilisées pour créer un mamelon. Le plus souvent, les tissus du sein sont soulevés et repliés pour créer un monticule. Cette chirurgie de courte durée peut être faite en salle d’opération, mais est souvent effectuée en clinique sous anesthésie locale. Quelques exemples sont démontrés ci-bas.

Lambeaux locaux

Le mamelon est créé en utilisant seulement la peau et la graisse du sein reconstruit. Des exemples de lambeaux comprennent le lambeau « C-V » et lambeau « en double opposition ».

Avantages :
  • Technique simple, sous anesthésie locale
  • Greffe de peau non requise
Inconvénients :
  • Monticule qui perd du volume avec le temps, pouvant même devenir plat
  • Ajout de pigment qui doit être similaire à l’aréole du sein non atteint

Lambeaux locaux avec greffe de peau

La peau et la graisse sont soulevées à partir du sein reconstruit pour créer le mamelon (monticule). Une greffe de peau est nécessaire pour recouvrir le site où ces tissus sont prélevés. La greffe de peau est généralement prélevée dans une région ou une cicatrice est déjà présente, tels l’abdomen ou le sein controlatéral. Cette greffe sert du même coup à reconstruire l’aréole. Un exemple est le lambeau « Skate ».

Avantages :
  • Le mamelon est plus visible et son volume dure plus longtemps
Inconvénients :
  • Une greffe de peau est requise, créant possiblement une nouvelle cicatrice au site de prélèvement
  • Nécessite souvent d’être fait en salle d’opération sous anesthésie générale
  • Risque d’échec (perte) de la greffe
  • Pansement volumineux pour couvrir le site
  • Pigmentation additionnelle souvent requise pour s’agencer à l’aréole naturelle

Greffe de mamelon libre

Dans certains cas, une portion du mamelon du sein controlatéral est prélevée pour créer le nouveau mamelon sur le sein reconstruit.

Avantages :
  • Plus grande similitude avec côté contralatéral
Inconvénients :
  • Petite cicatrice sur le site donneur (mamelon du sein controlatéral)
    • Risque d’échec (perte) de la greffe
    • Le mamelon donneur peut perdre un peu de sensibilité

Reconstruction de l’aréole

Greffes

L’aréole peut être reconstruite à partir de peau de l’aréole de l’autre sein. Le but est d’obtenir deux aréoles de même apparence. Une greffe de peau à partir de l’abdomen peut aussi être utilisée pour créer la nouvelle aréole. Un tatouage peut être nécessaire pour obtenir la bonne pigmentation.

Tatouage

La couleur de l’aréole et du mamelon est ajoutée à l’aide d’un tatouage sur la peau qui sert à la reconstruction. Le tatouage peut être fait avec ou sans chirurgie pour création du mamelon (monticule). Une anesthésie locale est généralement administrée avant le tatouage. Des retouches du tatouage peuvent être requises à long terme pour obtenir ou maintenir la couleur désirée.

  • Durée du tatouage : 20-30 minutes pour chaque aréole/mamelon
  • Temps de récupération : 1-2 jours, onguent et pansements pendant plusieurs jours

Voir les images