partager

commentaires

vos option de reconstruction mammaire :

Reconstructions
autologues – solutions alternatives

Parfois, la chirurgie de reconstruction à l’aide du lambeau abdominal libre n’est pas possible. Le lambeau libre glutéal ou le lambeau libre de la cuisse supérieure peuvent alors être considérés. Ces chirurgies sont plus longues et ont un taux de complications plus élevé que le lambeau libre abdominal. Elles sont plus rarement utilisées.

Lambeau glutéal libre – SGAP & IGAP

On l’appelle lambeau « libre » parce que le lambeau est séparé dans son entier du corps et replacé au niveau du sein à reconstruire. Aucune portion du lambeau ne reste attachée à la fesse.

Le lambeau SGAP est composé de peau et de graisse en provenance de la portion supérieure de la fesse. Le lambeau IGAP est formé de peau et de graisse de la portion inférieure de la fesse. Les vaisseaux sanguins sont prélevés de ces deux endroits. Ils servent à apporter le sang au lambeau.

Après la chirurgie, les docteurs et les infirmières vérifieront votre lambeau reconnecté sur une base régulière (couleur, Doppler, etc). Ceci est très important. Le lambeau nécessite un bon apport sanguin pour demeurer en vie.

  • Durée de chirurgie : Jusqu’à 8 heures pour chaque sein
  • Hospitalisation : 4-5 jours. Nécessité d’éviter la pression sur la fesse.
  • Soins à domicile : Pansements, drains, activités limitées (position assise) pour 4-6 semaines
  • Temps de récupération : Prévoir 2-3 mois pour se sentir assez bien pour le retour aux activités normales

Lambeau libre de la cuisse supérieure – Lambeau TUG
(Transverse Upper Gracilis)

On l’appelle lambeau « libre » parce que le lambeau est séparé dans son entier du corps et replacé au niveau du sein à reconstruire. Aucune portion du lambeau ne reste attachée à la cuisse interne.

Le lambeau TUG est composé de peau, de graisse et de muscle en provenance de la portion interne de la cuisse. Les vaisseaux sanguins sont prélevés de cet endroit. Ils servent à apporter le sang au lambeau.

Après la chirurgie, les docteurs et les infirmières vérifieront votre lambeau reconnecté sur une base régulière (couleur, Doppler, etc). Ceci est très important. Le lambeau nécessite un bon apport sanguin pour demeurer en vie.

  • Durée chirurgicale : Jusqu’à 8 heures pour chaque sein
  • Hospitalisation : 4-5 jours
  • Soins à domicile : Pansements, drains, activités limitées pour 4-6 semaines
  • Temps de récupération : Prévoir 2-3 mois pour se sentir assez bien pour le retour aux activités normales

Lambeau glutéal libre – SGAP & IGAP

Le lambeau libre glutéal peut être utilisé :

  • Pour des seins de plus petits volume
  • Pour les femmes actives
  • Chez les femmes avec excès de peau et graisse au niveau des fesses
  • Chez les femmes ayant eu de la radiothérapie au niveau du thorax

Le lambeau libre glutéal n’est PAS recommandé :

  • Si les vaisseaux sanguins de l’abdomen, thorax ou aisselle sont endommagés
  • Chez les femmes avec seins volumineux
  • Chez les femmes dont la santé est précaire ou instable, ne permettant pas une longue chirurgie
  • Chez les fumeuses et chez les patientes diabétiques avec diabète mal contrôlé

Avantages :

  • Utilise la peau et la graisse en excès au niveau de la fesse
  • Aucun muscle n’est prélevé

Inconvénients :

  • Asymétrie résiduelle entre la fesse gauche et la fesse droite
  • Le chirurgien ne peut pas prélever autant de peau et de graisse au niveau de la fesse en comparaison avec l’abdomen
  • Plus difficile d’obtenir une forme de sein naturelle
  • Cicatrice sur la portion supérieure ou inférieure de la fesse
  • Plus haut taux d’échec du lambeau en comparaison avec le lambeau abdominal

Foire aux questions

  1. Cette option est-elle une meilleure option que les lambeaux libres abdominaux?

    La plupart du temps, cette option est réservée pour les cas d’échec avec un lambeau abdominal. Même si cette option vous semble possiblement attrayante, ces chirurgies sont plus difficiles à effectuer et moins de chirurgiens sont disponibles pour les offrir.

Lambeau libre de la cuisse supérieure – Lambeau TUG (Transverse Upper Gracilis)

Les lambeaux libres de la cuisse peuvent être utilisés :

  • Pour des seins de plus petit volume
  • Chez les femmes avec excès de peau et de graisse à la portion supéro-interne de la cuisse
  • Chez les femmes qui ont eu de la radiothérapie au niveau du thorax

Les lambeaux libres de la cuisse ne sont PAS recommandés :

  • Si les vaisseaux dans l’abdomen, le thorax et l’aisselle sont endommagés
  • Chez les femmes avec seins volumineux
  • Chez les femmes dont la santé est précaire ou instable, ne permettant pas une longue chirurgie
  • Chez les fumeuses et chez les patientes diabétiques avec diabète mal contrôlé

Avantages :

  • Utilise l’excès de peau et de graisse en provenance de la cuisse interne
  • Les cicatrices sont bien dissimulées le long du pli au haut de la cuisse interne
  • Moins de risques de blessures nerveuses lors de la chirurgie en comparaison au lambeau fessier

Inconvénients :

  • Moins grand volume de tissus (peau et graisse) à prélever en comparaison avec l’abdomen
  • Possibilité d’enflure permanente au niveau du pied/cheville
  • Douleur ou sensibilité de la cicatrice peuvent être incommodantes lors des relations intimes
  • Cicatrice souvent large
  • Plus difficile d’obtenir un sein de forme naturelle lors de la chirurgie

Foire aux questions

  1. Cette option est-elle une meilleure option que les lambeaux libres abdominaux?

    La plupart du temps, cette option est réservée pour les cas d’échec avec un lambeau abdominal. Même si cette option vous semble possiblement attrayante, ces chirurgies sont plus difficiles à effectuer et moins de chirurgiens sont disponibles pour les offrir.

Considérations Spéciales : Chirurgie du sein controlatéral pour obtenir la symétrie

L’objectif principal en reconstruction mammaire est de réussir à créer un sein qui a une belle apparence et qui s’agence bien avec le sein controlatéral. Il est très difficile d’obtenir une symétrie parfaite, mais tous les efforts sont mis pour obtenir deux seins les plus semblables possible. Une chirurgie pour modifier la forme et le volume du sein controlatéral est souvent effectuée pour améliorer la ressemblance avec le sein nouvellement reconstruit. Ce type de chirurgie peut aussi être utilisé chez les femmes ayant subi une résection partielle de leur sein (tumorectomie, mastectomie partielle) pour améliorer la forme du sein avec déficit partiel.

Redrapage du sein controlatéral pour obtenir la symétrie avec la reconstruction (mastopexie du sein controlatéral)

L’aréole et le mamelon ainsi que les tissus mammaires du sein non atteint sont remontés plus haut sur le sein afin de ressembler au sein reconstruit. Ceci implique une certaine résection de peau. L’effet final obtenu est celui d’un sein plus haut et plus ferme. La graisse et le tissu mammaires sont tous préservés, permettant de limiter un changement au niveau du volume.

Réduction mammaire du sein controlatéral pour obtenir la symétrie avec la reconstruction

À l’aide des mêmes incisions que pour la mastopexie, la peau, la graisse et les tissus mammaires sont partiellement retirés afin d’obtenir un sein de même volume que le sein reconstruit ou du volume souhaité par la patiente.

Augmentation mammaire du sein controlatéral avec implant pour obtenir la symétrie avec la reconstruction

Chez les femmes avec seins de petits volumes, la mise en place d’un implant au niveau du sein non atteint peut aider à obtenir une meilleure symétrie. Ceci peut être fait au même moment que la reconstruction ou à une date ultérieure. Ceci ne devrait pas nuire au suivi ni au traitement du cancer.

 

Considérations Spéciales : Reconstruction de l’aréole et du mamelon

L’aréole et le mamelon sont reconstruits à la dernière étape de la reconstruction mammaire. Ceci peut être fait lorsque la forme du sein est finale et que la patiente en est satisfaite. Ceci est généralement effectué de 6 mois à 1 an suivant la reconstruction du sein.

Cette étape est généralement divisée en deux sous-étapes :

  1. Création de la forme du mamelon (monticule)
  2. Ajout de pigmentation

Chez les femmes qui ne désirent pas de chirurgie additionnelle, un simple tatouage pour la coloration de l’aréole avec pigmentation pour le mamelon est une option.

Dans certains cas, au moment de la mastectomie, l’aréole et le mamelon peuvent être conservés. Ceci doit être discuté avec le chirurgien général en charge du traitement du cancer du sein.

Reconstruction du mamelon (monticule)

Plusieurs techniques peuvent être utilisées pour créer un mamelon. Le plus souvent, les tissus du sein sont soulevés et repliés pour créer un monticule. Cette chirurgie de courte durée peut être faite en salle d’opération, mais est souvent effectuée en clinique sous anesthésie locale. Quelques exemples sont démontrés ci-bas.

Lambeaux locaux

Le mamelon est créé en utilisant seulement la peau et la graisse du sein reconstruit. Des exemples de lambeaux comprennent le lambeau « C-V » et lambeau « en double opposition ».

Avantages :
  • Technique simple, sous anesthésie locale
  • Greffe de peau non requise
Inconvénients :
  • Monticule qui perd du volume avec le temps, pouvant même devenir plat
  • Ajout de pigment qui doit être similaire à l’aréole du sein non atteint

Lambeaux locaux avec greffe de peau

La peau et la graisse sont soulevées à partir du sein reconstruit pour créer le mamelon (monticule). Une greffe de peau est nécessaire pour recouvrir le site où ces tissus sont prélevés. La greffe de peau est généralement prélevée dans une région ou une cicatrice est déjà présente, tels l’abdomen ou le sein controlatéral. Cette greffe sert du même coup à reconstruire l’aréole. Un exemple est le lambeau « Skate ».

Avantages :
  • Le mamelon est plus visible et son volume dure plus longtemps
Inconvénients :
  • Une greffe de peau est requise, créant possiblement une nouvelle cicatrice au site de prélèvement
  • Nécessite souvent d’être fait en salle d’opération sous anesthésie générale
  • Risque d’échec (perte) de la greffe
  • Pansement volumineux pour couvrir le site
  • Pigmentation additionnelle souvent requise pour s’agencer à l’aréole naturelle

Greffe de mamelon libre

Dans certains cas, une portion du mamelon du sein controlatéral est prélevée pour créer le nouveau mamelon sur le sein reconstruit.

Avantages :
  • Plus grande similitude avec côté contralatéral
Inconvénients :
  • Petite cicatrice sur le site donneur (mamelon du sein controlatéral)
    • Risque d’échec (perte) de la greffe
    • Le mamelon donneur peut perdre un peu de sensibilité

Reconstruction de l’aréole

Greffes

L’aréole peut être reconstruite à partir de peau de l’aréole de l’autre sein. Le but est d’obtenir deux aréoles de même apparence. Une greffe de peau à partir de l’abdomen peut aussi être utilisée pour créer la nouvelle aréole. Un tatouage peut être nécessaire pour obtenir la bonne pigmentation.

Tatouage

La couleur de l’aréole et du mamelon est ajoutée à l’aide d’un tatouage sur la peau qui sert à la reconstruction. Le tatouage peut être fait avec ou sans chirurgie pour création du mamelon (monticule). Une anesthésie locale est généralement administrée avant le tatouage. Des retouches du tatouage peuvent être requises à long terme pour obtenir ou maintenir la couleur désirée.

  • Durée du tatouage : 20-30 minutes pour chaque aréole/mamelon
  • Temps de récupération : 1-2 jours, onguent et pansements pendant plusieurs jours

Voir les images

Lambeau libre fessier-supérieur

Lambeau libre fessier-inférieur

Lambeau libre de la cuisse interne supérieur