partager

commentaires

Vos option de reconstruction mammaire :

Reconstruction par implant

L’implant est placé dans une pochette qui est créée entre le muscle de la poitrine (pectoralis major) et les côtes. L’incision à la peau pour créer cette pochette s’effectue à travers la cicatrice de mastectomie. Le muscle et la peau sont refermés et nécessitent de 2 à 3 semaines pour guérir. La reconstruction par implant peut être faite en un seul temps (une chirurgie sous anesthésie générale) ou en deux temps (deux chirurgies sous anesthésie générale).

  • Durée chirurgicale : Environ 1 heure pour la mise en place d’un implant
  • Hospitalisation : Chirurgie d’un jour – séjour d’une nuit occasionnel
  • Soins à domicile : Changements de pansements
  • Temps de récupération : 2-3 semaines pour guérison complète de l’incision

Si applicable :

  • Pour expansion de la pochette : 2-3 mois, visites hebdomadaires ou aux deux semaines

Les implants mammaires peuvent être utilisés :

  • Pour la reconstruction mammaire d’un sein (unilatérale) ou des deux seins (bilatérale)
  • Lorsque la peau, la graisse et le muscle de votre propre corps sont en quantité insuffisante (tissus autologues)
  • Lorsqu’un implant peut offrir une image similaire au sein non atteint
  • Lorsque des problèmes de santé préconisent une chirurgie plus courte
  • Si tel est votre désir

Les implants mammaires ne sont généralement pas utilisés :

  • Si la peau est trop mince ou manquante suivant la mastectomie
  • Si de la radiothérapie a été administrée à cet endroit. Les implants mammaires qui sont utilisés dans des aires irradiées sont associés à un risque plus important de complications.
  • Si votre santé vous empêche d’avoir une chirurgie
  • Chez les fumeurs, pour qui le potentiel de guérison est altéré

Avantages :

  • Chirurgie simple
  • Chirurgie de courte durée : habituellement environ 1 heure
  • Pas de cicatrice additionnelle
  • Chirurgie d’un jour
  • À l’intérieur de certaines limites, possibilité de choisir la grosseur du nouveau sein
  • Autres options de reconstruction toujours disponibles dans l’éventualité d’un échec avec implant
  • Courte période de récupération – environ 3 semaines

Inconvénients :

  • Tissu cicatriciel autour de l’implant (contracture capsulaire) : le corps peut réagir face à l’implant. Ceci peut causer un excès de cicatrice, une modification de la forme du sein et de la douleur
  • Le volume de l’implant ne varie pas avec le gain ou perte de poids
  • Problèmes reliés à l’implant – fuite ou rupture
  • Une chirurgie au niveau du sein non atteint (redrapage, réduction mammaire) est souvent nécessaire pour obtenir la symétrie avec le sein reconstruit par implant.
    Note : Les programmes gouvernementaux en assurent les frais
  • Un effet d’ondulation de l’implant peut être perçu à travers la peau mince
  • Apparence et toucher différents de votre sein naturel

Types d’implants

« L’implant d’eau saline » et « l’implant de silicone ». Les deux types possèdent une enveloppe externe faite de silicone. Le silicone est un matériel souple qui ressemble à un jujube au toucher.

Implant d’eau saline

La forme de cet implant provient de son remplissage avec une solution d’eau salée (saline). Deux types sont disponibles :

  1. Implants non ajustables – plusieurs volumes et formes sont disponibles. Ces implants ne peuvent plus être ajustés une fois mis en place lors de la chirurgie.
  2. Implants ajustables « implants-expanseurs ». Ces implants peuvent avoir un port d’injection externe rond attaché à l’implant ou un port intégré construit dans l’implant. Le volume de l’implant est ajustable. Le port d’injection est utilisé pour remplir l’implant avec une petite quantité d’eau saline. Chaque fois qu’il est rempli, l’implant devient un peu plus gros. Ce type d’implant s’appelle aussi « expanseur ». On l’utilise lorsque la pochette trop petite doit être agrandie ou étirée.

Avantages :

  • Rupture de l’implant facilement détectable si se produit : l’implant perd aussitôt son volume
  • Dans le cas d’une rupture de l’implant, la solution d’eau salée est absorbée par le corps
  • Moins coûteux

Inconvénients :

  • Texture moins naturelle au toucher
  • L’effet d’ondulation de l’implant peut être perçu à travers la peau
  • Certaines femmes ressentent un effet de « clapotis » au toucher

Implant en gel de silicone

Cet implant doit sa forme au gel de silicone dont il est rempli. Son volume et sa forme ne peuvent pas être changés.

Avantages :

  • Plus souple et plus naturel au toucher
  • Moins d’effet d’ondulation
  • Une rupture minime ne nécessitera pas toujours un retour en chirurgie

Inconvénients :

  • Plus difficile de détecter une déchirure ou rupture de l’implant. Le gel qui remplit l’implant est similaire à un jujube au toucher. Il ne se vide donc pas rapidement telle une solution d’eau salée. Le volume du sein ne change donc pas immédiatement.
  • Risques potentiellement plus élevés de cicatrice autour de l’implant (contracture capsulaire)

Reconstruction mammaire avec implant en un temps

Ceci est fait en une chirurgie sous anesthésie générale.

1) Implant qui peut changer de volume après la chirurgie

Un « implant-expanseur » avec un petit port amovible attaché à l’implant est placé dans la pochette. Chaque semaine après la chirurgie, le port est utilisé pour remplir l’implant avec une petite quantité d’eau saline. Ceci s’effectue sur une période de quelques mois à la clinique externe. Ceci permet à la pochette de s’étirer graduellement et de s’élargir avec le temps. Ce processus se poursuit jusqu’à ce que la pochette soit légèrement plus grande que le volume désiré. Une petite quantité de solution saline sera ensuite pour revenir au volume désiré. Le port sera ensuite enlevé à travers la cicatrice originale présente sur le sein. L’implant est laissé en place et est donc permanent. Cette procédure s’effectue sous anesthésie locale à la clinique.

Avantages :

  • Une seule chirurgie sous anesthésie générale
  • Peut être utile pour des seins de plus gros volume Implication de la patiente dans la décision du volume final

Inconvénients :

  • Nécessite des visites hebdomadaires à la clinique pendant une période de quelques mois
  • Une courte chirurgie sous anesthésie locale est nécessaire pour le retrait du port. Peut laisser une cicatrice additionnelle.
  • Risques plus élevés de déplacement de l’implant de sa position originale

2) Implant non-ajustable

Avant la chirurgie, l’implant est choisi en fonction de la grandeur de la pochette et donc du volume que celle-ci peut recevoir. Le volume de l’implant est définitif et ne peut pas être ajusté une fois mis en place dans la pochette. Cet implant sera permanent.

Avantages :

  • Une seule chirurgie sous anesthésie générale
  • Ne nécessite pas de visites hebdomadaires à la clinique pour l’expansion de l’implant

Inconvénients :

  • Volume final de l’implant limité par la grandeur de la pochette et par la souplesse de la peau
  • Risques plus élevés de déplacement de l’implant de sa position originale
  • Taux de problèmes de guérison de la plaie potentiellement plus élevés

Reconstruction mammaire avec expanseur / implant en deux temps

Deux chirurgies sous anesthésie générale sont requises.

Au cours de la première chirurgie, un « implant d’eau saline » avec un port d’injection intégré est placé dans la pochette. Cet implant porte le nom « expanseur ». Chaque semaine après la chirurgie, le port est utilisé pour remplir l’implant avec une petite quantité d’eau saline. Ceci s’effectue sur une période de quelques mois à la clinique externe. Ceci permet à la pochette de s’étirer graduellement et de s’élargir avec le temps. Ce processus se poursuit jusqu’à ce que la pochette soit légèrement plus grande que le volume désiré. Cet implant restera en place pour une période d’au moins 1-6 mois.

Lorsque la peau devient plus souple et que la pochette est bien étirée, un nouvel implant est choisi selon le volume apprécié. Lors de la deuxième chirurgie, « l’expanseur » est retiré à travers la cicatrice originale. Le nouvel implant est mis en place dans la pochette. Cet implant constituera l’implant permanent.

Avantages :

  • Plus d’options de volumes, formes et textures
  • La deuxième chirurgie peut être utilisée pour faire des ajustements pour obtenir une meilleure symétrie

Inconvénients :

  • Nécessite des visites hebdomadaires à la clinique pour une période de quelques mois
  • Nécessite deux chirurgies sous anesthésie générale
  • Volume de l’implant final non-ajustable

Complications possibles

Complication Traitement

Infection

Vous aurez besoin d’antibiotiques et d’une chirurgie. Votre chirurgien retirera probablement votre implant.

Saignement ou hématome

Des suppléments de fer sont requis chez la plupart des patients. Des transfusions sanguines seront nécessaires si beaucoup de sang est perdu. Une chirurgie est requise pour drainer un hématome.

Embolie pulmonaire (EP), thrombose veineuse profonde (TVP)

Des caillots de sang peuvent se former dans les jambes et dans les poumons. Pour les chirurgies de longue durée, des médicaments pour prévenir les caillots sont administrés après la chirurgie. Une médication à long terme contre les caillots est nécessaire si cette complication se produit.

Cicatrice autour de l’implant dans la pochette (contracture capsulaire)

Chirurgie pour modifier la cicatrice. Peut nécessiter un changement d’implant.

Déplacement de l’implant (malposition)

Chirurgie pour replacer l’implant.

Fuite de l’implant ou rupture

Chirurgie pour retirer et remplacer l’implant.

Apparition de l’implant à travers la peau (exposition de l’implant)

Chirurgie pour retirer l’implant.

Accumulation de liquide dans un espace (sérome)

Peut nécessiter le retrait du liquide.

Effet de la radiothérapie

Une « reconstruction tardive » peut ne pas être possible. La radiothérapie suivant une « reconstruction immédiate » peut endommager le site chirurgical. Avec le temps, ceci peut augmenter les risques de complications à cet endroit. Pour gérer les complications, des chirurgies additionnelles pourraient être nécessaires.

Différences entre les deux seins (asymétrie)

Il y aura des différences entre les formes et les volumes des seins. Il est presque impossible d’obtenir une symétrie de forme et de volume parfaite. Une chirurgie additionnelle pour obtenir une meilleure symétrie peut être requise.

Cicatrices

Les cicatrices sont présentes. Certaines cicatrices peuvent devenir surélevées, rouges et très prurigineuses. Une chirurgie est parfois nécessaire pour traiter cette complication.

Les chirurgies qui sont effectuées pour traiter un problème avec un implant s’effectuent sous anesthésie générale. La cicatrice originale est utilisée pour retirer l’implant. Des réparations au niveau de la pochette sont pratiquées et un nouvel implant est mis en place. Le muscle et la peau sont refermés.

Foire aux questions

  1. Quelle est la durée de vie d’un implant?

    La plupart du temps, votre implant ne sera pas durable pour toute votre vie. Certains implants nécessiteront d’être changés après 5 ans alors qu’il en sera de 25 ans pour d’autres. Le plus souvent, l’implant aura une durée de 10-15 ans.

  2. Qu’arrive-t-il si mon implant nécessite d’être changé?

    Vous n’avez pas à revivre le processus complet de reconstruction. La cicatrice autour de l’implant et l’implant seront enlevés, puis un nouvel implant sera mis en place au cours d’une chirurgie de courte durée sous anesthésie générale.

  3. Si j’ai reçu des traitements de radiothérapie avant la mise en place d’un implant, ai-je plus de risques de complications?

    En effet, à court terme, votre implant est à plus haut risque d’infection. Votre peau est également plus sensible à l’étirement. Plus de tissus cicatriciels se développeront autour de votre implant, pouvant entraîner avec le temps un changement de forme du sein ou entraîner de la douleur.

Considérations Spéciales : Chirurgie du sein controlatéral pour obtenir la symétrie

L’objectif principal en reconstruction mammaire est de réussir à créer un sein qui a une belle apparence et qui s’agence bien avec le sein controlatéral. Il est très difficile d’obtenir une symétrie parfaite, mais tous les efforts sont mis pour obtenir deux seins les plus semblables possible. Une chirurgie pour modifier la forme et le volume du sein controlatéral est souvent effectuée pour améliorer la ressemblance avec le sein nouvellement reconstruit. Ce type de chirurgie peut aussi être utilisé chez les femmes ayant subi une résection partielle de leur sein (tumorectomie, mastectomie partielle) pour améliorer la forme du sein avec déficit partiel.

Redrapage du sein controlatéral pour obtenir la symétrie avec la reconstruction (mastopexie du sein controlatéral)

L’aréole et le mamelon ainsi que les tissus mammaires du sein non atteint sont remontés plus haut sur le sein afin de ressembler au sein reconstruit. Ceci implique une certaine résection de peau. L’effet final obtenu est celui d’un sein plus haut et plus ferme. La graisse et le tissu mammaires sont tous préservés, permettant de limiter un changement au niveau du volume.

Réduction mammaire du sein controlatéral pour obtenir la symétrie avec la reconstruction

À l’aide des mêmes incisions que pour la mastopexie, la peau, la graisse et les tissus mammaires sont partiellement retirés afin d’obtenir un sein de même volume que le sein reconstruit ou du volume souhaité par la patiente.

Augmentation mammaire du sein controlatéral avec implant pour obtenir la symétrie avec la reconstruction

Chez les femmes avec seins de petits volumes, la mise en place d’un implant au niveau du sein non atteint peut aider à obtenir une meilleure symétrie. Ceci peut être fait au même moment que la reconstruction ou à une date ultérieure. Ceci ne devrait pas nuire au suivi ni au traitement du cancer.

 

Considérations Spéciales : Reconstruction de l’aréole et du mamelon

L’aréole et le mamelon sont reconstruits à la dernière étape de la reconstruction mammaire. Ceci peut être fait lorsque la forme du sein est finale et que la patiente en est satisfaite. Ceci est généralement effectué de 6 mois à 1 an suivant la reconstruction du sein.

Cette étape est généralement divisée en deux sous-étapes :

  1. Création de la forme du mamelon (monticule)
  2. Ajout de pigmentation

Chez les femmes qui ne désirent pas de chirurgie additionnelle, un simple tatouage pour la coloration de l’aréole avec pigmentation pour le mamelon est une option.

Dans certains cas, au moment de la mastectomie, l’aréole et le mamelon peuvent être conservés. Ceci doit être discuté avec le chirurgien général en charge du traitement du cancer du sein.

Reconstruction du mamelon (monticule)

Plusieurs techniques peuvent être utilisées pour créer un mamelon. Le plus souvent, les tissus du sein sont soulevés et repliés pour créer un monticule. Cette chirurgie de courte durée peut être faite en salle d’opération, mais est souvent effectuée en clinique sous anesthésie locale. Quelques exemples sont démontrés ci-bas.

Lambeaux locaux

Le mamelon est créé en utilisant seulement la peau et la graisse du sein reconstruit. Des exemples de lambeaux comprennent le lambeau « C-V » et lambeau « en double opposition ».

Avantages :
  • Technique simple, sous anesthésie locale
  • Greffe de peau non requise
Inconvénients :
  • Monticule qui perd du volume avec le temps, pouvant même devenir plat
  • Ajout de pigment qui doit être similaire à l’aréole du sein non atteint

Lambeaux locaux avec greffe de peau

La peau et la graisse sont soulevées à partir du sein reconstruit pour créer le mamelon (monticule). Une greffe de peau est nécessaire pour recouvrir le site où ces tissus sont prélevés. La greffe de peau est généralement prélevée dans une région ou une cicatrice est déjà présente, tels l’abdomen ou le sein controlatéral. Cette greffe sert du même coup à reconstruire l’aréole. Un exemple est le lambeau « Skate ».

Avantages :
  • Le mamelon est plus visible et son volume dure plus longtemps
Inconvénients :
  • Une greffe de peau est requise, créant possiblement une nouvelle cicatrice au site de prélèvement
  • Nécessite souvent d’être fait en salle d’opération sous anesthésie générale
  • Risque d’échec (perte) de la greffe
  • Pansement volumineux pour couvrir le site
  • Pigmentation additionnelle souvent requise pour s’agencer à l’aréole naturelle

Greffe de mamelon libre

Dans certains cas, une portion du mamelon du sein controlatéral est prélevée pour créer le nouveau mamelon sur le sein reconstruit.

Avantages :
  • Plus grande similitude avec côté contralatéral
Inconvénients :
  • Petite cicatrice sur le site donneur (mamelon du sein controlatéral)
    • Risque d’échec (perte) de la greffe
    • Le mamelon donneur peut perdre un peu de sensibilité

Reconstruction de l’aréole

Greffes

L’aréole peut être reconstruite à partir de peau de l’aréole de l’autre sein. Le but est d’obtenir deux aréoles de même apparence. Une greffe de peau à partir de l’abdomen peut aussi être utilisée pour créer la nouvelle aréole. Un tatouage peut être nécessaire pour obtenir la bonne pigmentation.

Tatouage

La couleur de l’aréole et du mamelon est ajoutée à l’aide d’un tatouage sur la peau qui sert à la reconstruction. Le tatouage peut être fait avec ou sans chirurgie pour création du mamelon (monticule). Une anesthésie locale est généralement administrée avant le tatouage. Des retouches du tatouage peuvent être requises à long terme pour obtenir ou maintenir la couleur désirée.

  • Durée du tatouage : 20-30 minutes pour chaque aréole/mamelon
  • Temps de récupération : 1-2 jours, onguent et pansements pendant plusieurs jours

Voir les images

Avec une chirurgie

Avec deux chirurgies